Les règles d’or pour réussir la transformation digitale de son entreprise

Les règles d’or pour réussir la transformation digitale de son entreprise

  • Linkedin
  • Twitter
  • Facebook
  • Partage
16/09/2019

Les règles d’or pour réussir la transformation digitale de son entreprise

Avec 84,5 % des Français qui utilisent internet et la multiplication des services numériques, le passage au digital s’impose comme l’opportunité d’accroître les performances d’une société, ainsi que le révèle le baromètre « Croissance et digital » d’ACSEL, publié en 2019.

Avec 84,5 % des Français qui utilisent internet et la multiplication des services numériques, le passage au digital s’impose comme l’opportunité d’accroître les performances d’une société, ainsi que le révèle le baromètre « Croissance et digital » d’ACSEL, publié en 2019.

Mais la transformation digitale d’une entreprise n’est pas chose aisée car elle bouleverse toute l’organisation interne. Voici quelques règles à respecter pour s’assurer une bonne conduite de projet et éviter les erreurs.

1. Dépasser les freins à la transformation digitale

Une entreprise qui existe depuis plusieurs années et a trouvé son rythme a parfois du mal à changer son organisation pour s’adapter aux nouveautés de son marché. Le passage au digital est un bouleversement de taille, qu’un quart des entrepreneurs et décideurs voient comme une nécessité contraignante.
Pour 53 % d’entre eux, la transformation digitale demande un temps qu’ils n’ont pas, pour 49 % elle est coûteuse, pour 39 % elle est difficile à mettre en œuvre, pour 36 %, ils ne disposent pas de la formation nécessaire... En résumé, les freins sont nombreux. Avant de se lancer, il faut donc surpasser ces freins pour voir plus loin.

2. Mettre les moyens nécessaires

Comme tout projet d’envergure, la transformation digitale d’une entreprise implique des moyens à la fois financiers mais avant tout humains. Or, cette condition n’est pas toujours respectée par les sociétés. D’après le baromètre « Croissance et digital », moins de la moitié (48 %) des entreprises ont démarré une transformation digitale pilotée par une équipe dédiée et incarnée par la direction. Pour le reste, 45 % ont enclenché leur transformation mais sans implication du ou des dirigeants ou en n’y mettant pas les moyens humains suffisants, et une minorité n’envisage toujours pas leur digitalisation.

3. Manager, former et accompagner les salariés

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la réussite de la transformation digitale passe en priorité par l’humain. C’est l’acceptation et la bonne compréhension de nouveaux outils mis à leur disposition qui permettent aux salariés non seulement d’adopter rapidement ces nouveaux usages – et donc d’améliorer l’opérationnel et la relation client – mais aussi de devenir des ambassadeurs de la marque sur la Toile. Avec la digitalisation de l’entreprise, les collaborateurs endossent en effet un nouveau rôle : celui d’influenceurs délégués via leurs réseaux professionnels et sociaux. D’où l’importance de les former et les encourager à devenir de tels moteurs du changement, via des ateliers de formation, l’élaboration d’une charte éthique ou encore le suivi régulier des scores de l’entreprise sur les réseaux sociaux ou de la vente en ligne.

4. Se faire accompagner

Pour une transformation digitale réussie, un œil expert et extérieur à l’entreprise est souvent une solution efficace à la fois pour limiter les coûts et les risques, mais aussi pour gagner en sérénité. Le processus de digitalisation prend du temps et le soutien d’un cabinet de conseil peut aider le dirigeant à construire le projet étape par étape, tout en bénéficiant d’un coaching afin d’assurer ses nouvelles fonctions dans le domaine du numérique. C’est au dirigeant de montrer l’exemple et d’incarner le passage au digital dans son entreprise. A lui de conduire le changement et de promouvoir la culture digitale auprès de ses collaborateurs. Une mission cruciale pour laquelle un peu d’aide est souvent la bienvenue.

*Méthodologie du baromètre « Croissance et digital » d’ACSEL : interviews d’une vingtaine de minutes réalisées par téléphone auprès d’un panel représentatif de 600 dirigeants ou décisionnaires d’entreprises prenant part à la transformation digitale (PDG, gérant, directeur marketing, CDO, etc.), du 31 janvier au 28 février 2019. Sauf mention contraire, tous les chiffres cités dans cet article proviennent de cette source.