Le numérique, accélérateur de développement à l'international

L’avènement d’Internet a bouleversé les règles traditionnelles du commerce et contribué à une forte croissance des échanges mondiaux. Le numérique est l’outil qui permet le plus aux PMEs à travers le monde de s’internationaliser.

Internet, fuel du commerce mondial

Depuis la naissance du web en 1990 le volume des échanges internationaux a explosé, passant de 5 trillion de dollars et une contribution équivalente à 24% du PIB à 30 trillion en 2014, soit 39% du PIB (étude McKinsey).

Alors que les coûts liés aux stratégies traditionnelles d’internationalisation des grandes entreprises – avec installation physique ou acquisition dans le pays ciblé – sont tout simplement prohibitifs, le numérique permet aux PME véritablement de capturer de nouveaux marchés extérieurs à moindre frais.

En effet, presque tous les humains sont équipés de téléphones portables (7,4 milliards d'abonnements mobiles étaient souscrits à fin 2016 selon l’International Telecommunication Union), le monde compte 3,77 milliards d’internautes, soit 50% de la population, et 37% de la population mondiale est inscrite sur les réseaux sociaux.

Facebook, s’il était un pays, avec ses 1,86 milliards d’utilisateurs actifs serait le plus grand du monde.

Les PME désireuses de se développer à l’international doivent donc impérativement passer par ces canaux pour accroitre leur présence sur internet, où les barrières physiques n’existent plus et le commerce peut prospérer.

PME : vers l’e-internationalisation

La première étape passe donc par la création d’un site dans la langue des pays ciblés. Les plateformes internationales de e-commerce ou "marketplaces" comme eBay, Amazon ou Rakuten, sont aussi un moyen simple pour les plus petites entreprises de pleinement participer au commerce mondial : environ 90% des vendeurs sur eBay exportent vers l’étranger contre moins de 25% pour les PMEs traditionnelles.

"La transformation digitale a conduit à la création de nouveaux types d’entreprises, des organisations qui permettent de connecter les vendeurs avec les acheteurs sur des plateformes digitales comme Amazon, Uber et Airbnb... Leur succès incite les entreprises traditionnelles à utiliser des outils digitaux et à les placer au cœur de leur stratégie numérique car ils leur permettent d’innover plus rapidement, de réduire le temps de mise sur le marché d’un produit ou service et de maintenir les coûts au plus bas", note Amol Khadikar directeur au sein de l’Institut de Transformation Digitale de Capgemini.

Où en êtes-vous de votre digitalisation ?

Une stratégie numérique pour la conquête du monde

Malgré les avantages évidents du digital, près des deux tiers des dirigeants de PME en France ne sont pas conscients des enjeux de la transformation numérique, selon l'Observatoire Social de l'Entreprise Ipsos-Cesi-Le Figaro.

Pourtant des stratégies de web marketing, comme le référencement et la publicité sur les moteurs de recherche type Google sont importants pour donner immédiatement une plus grande visibilité.

Autres outils digitaux à envisager : la création de profils sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Google + puis l’animation de ses communautés, des campagnes de marketing pour les mobiles, la collaboration avec des tech hubs ou des start-ups internationales.

Autant de moyens pratiques pour les PMEs françaises d’accroître leurs revenus en jetant leurs filets bien au-delà de l’hexagone.