Piccolo Made in Italy : des créations intemporelles teintées d'un brin de nostalgie

Jeune marque aux accents résolument vintage, Piccolo Made in Italy propose des vêtements pour bébés et enfants de 3 mois à 8 ans. Sa fondatrice, Sara Concetti a été accompagnée par Les Digiteurs.

Colorées, chics et intemporelles, toutes les pièces Piccolo Made in Italy sont confectionnées à la main, par des artisans italiens disposant d’un savoir-faire unique.

Pour Sara Concetti, fondatrice de la société, il s’agit d’un rêve d’enfance devenu réalité. "Déjà toute petite, j’avais en tête de lancer une marque de vêtements pour enfants", se souvient-elle.

"Quand mon mari a été muté à Paris, j’ai pris le temps de réfléchir à ce que je voulais faire et j’ai saisi l’opportunité de concrétiser mon projet".

Chose dite chose faite, après des études de marketing et 10 ans de carrière dans un groupe international de produits cosmétiques, Sara Concetti endosse l’habit d’entrepreneure et commence à monter son business plan. 

Relever les défis du marketing digital

"Dès le départ, j’ai voulu accompagner le lancement de ma marque par la création d’un site web", explique-t-elle. "Ayant adopté un positionnement haut de gamme, cette démarche me semblait indispensable pour mettre en valeur mes produits".

Opérationnelle depuis le mois de février, l’e-boutique représente non seulement l’univers de la marque, mais aussi le résultat d’une année de travail. "Pour étoffer mes compétences, je me suis dirigée vers la CCI Paris Ile-de-France qui m’a proposé un accompagnement très personnalisé", précise la jeune entrepreneure. 

"J’ai notamment eu l’occasion de suivre plusieurs formations au sein de l’espace Les Digiteurs". Situé au cœur de Paris, ce dernier réunit, en effet, l’offre digitale de la CCI dans un lieu unique dédié aux usages numériques.

"Que ce soit dans le domaine du marketing digital, de la gestion des réseaux sociaux ou encore du développement des ventes sur Internet, ces formations m’ont appris énormément de choses", conclut Sara Concetti. "Sans oublier le soutien des experts, toujours très disponibles pour les élèves".

De quoi penser déjà à la suite ! Parmi les prochains projets : une distribution des créations Piccolo Made in Italy via des revendeurs en boutique physique et une traduction du site web en italien et en anglais. 

Interview publiée dans Les Echos du 20 mars 2017

Où en êtes-vous de votre digitalisation ?