LOF : L'art de conjuguer qualité gastronomique et prestations

Créée en 2007, LOF propose aujourd’hui un large éventail de services : confection et livraison de plateaux-repas en entreprise, prestations de catering aérien et ferroviaire, organisation de buffets et de cocktails… Autant de marchés porteurs pour la jeune entreprise de restauration qui manie l’art et la manière d’associer l’exigence de qualité à des tarifs compétitifs.

"Au fil du temps, l’activité s’est beaucoup diversifiée… et ce n’est pas fini !", précise Ali Bouzamondo, fondateur de la société LOF.

"Cette année, nous allons notamment aborder le marché de l’aviation d’affaires, sur l’aéroport de Beauvais, et celui des cliniques privées, pour la livraison de repas frais et équilibrés".

Sans oublier l’objectif 2018, qui consiste à élargir l’offre au domaine du commissariat hôtelier. 

"En travaillant sur la stratégie de développement de notre marque, notre ambition était de lui assurer une exposition optimale", explique le créateur de LOF. 

Étendre sa notoriété grâce au web

Ali Bouzamondo - LOF

"À l’heure où Google est devenu un réflexe pour la plupart des personnes en quête de renseignements, être visible sur le web représente un enjeu capital. Sur ce point-là, la CCI nous a vraiment ouvert les yeux".

Et pour cause ! De la TPE à la multinationale, rares sont aujourd’hui les acteurs économiques n’ayant pas encore adopté une stratégie digitale. Une tendance activement soutenue par la CCI Paris Ile-de-France, notamment à travers son dispositif Les Digiteurs, dédié à la transition numérique des entreprises. 

"Fort de son expertise, notre interlocuteur nous a mis en contact avec plusieurs prestataires pouvant nous accompagner sur ce projet", se souvient Ali Bouzamondo.

"Une fois l’agence choisie, nous lui avons confié la refonte intégrale de notre premier site vitrine ainsi que la création d’un site marchand, dont la mise en ligne est prévue pour la fin du mois d’avril".

De quoi se doter d’une belle visibilité dans l’univers numérique ! "Très clairement, les échanges avec la CCI nous ont mis le pied à l’étrier", conclut-il. 

"Aujourd’hui, nous sommes convaincus que l’aspect digital joue un rôle primordial pour le développement de notre activité".

Interview publiée dans Les Echos du 2 avril 2017